2 March 2018 – The migration of Common and Iberian Chiffchaff

A la suite d’un récent voyage entre Massa et Aousserd, Alain Mathurin et Karil Laïdi abordent la question de la migration des pouillots de type véloce / ibérique à travers le Sahara Atlantique.

 

Voici leur commentaire :

En effet, passé la latitude de Massa où nous avons observé environ 150 Pouillots véloces pour 3 Pouillots ibériques, tous les autres Pouillots observés plus au sud étaient ibériques (25 le 23 février à l’Oued Bou Issafène, 5 le 24 février à l’Oued Kra, 6 le 25 février à Gleb Jdiane, 5 sur les 15 derniers km avant d’arriver à l’Oued Jenna le même jour, 15 le 27 février à Gleb Jdiane, 1 le 28 février à Tenouchad, 20 le même jour dans les reculées de l’Oued Ez Zehar).

En découlent les hypothèses suivantes :

1/ Patterns de migration différents, le Pouillot véloce remontant plus tôt que le Pouillot ibérique ?

Ou

2/ Le Pouillot véloce ne traverse pas le Sahara et les données anciennes de véloces concernent en fait des Pouillots ibériques (données datant d’avant le split, ornithos peu documentés sur la différenciation des deux espèces)

Ou

3/ A Merzouga, les baguages qui déterminent 50% de véloce et 50% d’ibériques lors des sessions de baguage de printemps (mars / avril) mettent peut-être en évidence que le Pouillot véloce traverse le Sahara plus à l’intérieur ou qu’ils déterminent les ibériques de premier été comme des véloces ? (Oiseaux de premier été plus pâles que les adultes et ayant peut-être une formule alaire différente des adultes). A vérifier…

Notre conviction est que ce sont plutôt des ibériques qui traversent le Sahara, mais la discussion reste ouverte.


Following a recent trip between Massa and Aousserd, Alain Mathurin and Karil Laïdi address the issue of the Common / Iberian Chiffchaff migration through the Atlantic Sahara.

 

Here is their comment:

Indeed, after Massa where we observed about 150 Common Chiffchaffs for 3 Iberian Chiffchaff, all the other Chiffchaff observed further South were Iberians (25 on 23 February at Oued Bou Issafène, 5 on 24 February at Oued Kra, 6 on 25 February at Gleb Jdiane, 5 the same day on the last 15 km before Oued Jenna, 15 on 27 February at Gleb Jdiane, 1 on 28 February at Tenouchad, 20 the same day in Oued Ez Zehar).

The following assumptions result:

1 / Both species show a different migration pattern, the Common Chiffchaff moving Northward earlier than the Iberian?

Or

2 / The Common Chiffchaff does not cross the Sahara and the old data of Commons concern in fact Iberians (data from before the split, birdwatchers little documented on the differentiation of the two species).

Or

3 / In Merzouga, the ringing effort has determined 50% of Commons and 50% of Iberians during the spring migration (March / April). This may highlight that Common Chiffchaff crosses the Sahara more inland than the Iberian? Or that the 1st summer Iberians are determined as Commons? (First-summer birds are lighter in color than adults and may have a different wing formula than adults). To be checked…

Our conviction is that it is more Iberians which cross the Sahara, but the discussion remains open.

2 thoughts on “2 March 2018 – The migration of Common and Iberian Chiffchaff

  1. Je ne suis pas du tout convaincu par cela. Lors de différents voyages, j’ai pu en hiver/printemps rencontré plusieurs Pouillots véloces au Sud de Massa (déterminé sur la base du cri et du plumage). Je suis persuadé qu’un partie de la population hiverne au Sahara occidental et plus au Sud. De plus, je pense que les bagueurs ayant opérés à Merzouga sont probablement dans les plus à même de déterminer ces deux espèces. Même s’il y a probablement souvent des pouillots mal-identifié je ne crois pas qu’il n’ait que des ibériques au Sud et pas de véloce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.